Choisissez un bon notaire et un bon avocat

choix bon notaire espagnol

Lors d’une vente de maison en Espagne, il est toujours plus prudent de se faire conseiller par un bon avocat, et par la suite, de finaliser la vente en présence d’un bon notaire. L’appel à ces professionnels particulièrement recommandés, pour toutes les personnes qui ne connaissent rien en matière de vente d’immobilier en Espagne.

Un bon avocat espagnol (abogado) :

Comme vous faites une transaction en Espagne, il est tout à fait normal, plus ou moins inévitable, de se faire assister par un bon avocat espagnol. Dans le cas où vous voulez vendre seul votre bien, vous pourrez vous renseigner auprès des services compétents. Si vous faites appel aux meilleurs agents immobiliers, comme on peut en trouver facilement sur Immoloch, ils pourront vous recommander un bon avocat. Mais prudence est tout de même mise, car un bon avocat pour lui ne voudrait pas forcément dire un bon avocat pour vous. Il faut être particulièrement vigilant là-dessus, l’avocat espagnol pourra ne pas agir seulement dans votre intérêt, mais également dans celui de son client, car il ne faut pas oublier que l’agent immobilier négoce également auprès de l’acheteur. Un avocat indépendant est le plus recommandé, c’est le mieux pour défendre vos intérêts et vous conseiller juridiquement dans votre projet immobilier. Vous pourrez alors en choisir un parmi ceux enregistrés dans le barreau des avocats, le Colegio de Abogados.

Un bon avocat français

La législation espagnole ne peut pas forcément coïncider avec celle de la France, en matière de vente de maison. Comme les lois espagnoles sur la propriété foncière étant différente des autres pays, il est alors plus judicieux de faire appel à un avocat français, ainsi qu’un avocat espagnol qui maîtrise bien la langue de Molière. Vous pourrez leur demander de travailler ensemble sur la question des impôts et taxes afférents à la vente d’une maison et également des droits de la propriété. Un avocat français pourra ainsi vous conseiller surtout dans la subtilité des jargons juridiques espagnols liés à l’immobilier http://www.immobilier-agence.net .

Un bon notaire (notario) :

Le notaire est le représentant de l’État et, contrairement à l’avocat, il est censé être impartial dans les transactions. La vente d'un commerce http://www.aktifimmo.com/achat-commerce.htm ou d'une maison, dont plus exactement, le contrat final de vente devrait être finalisé en présence d’un notaire. Seuls les actes de vente (escritura de compraventa) signés avec un notaire comme témoin peuvent être enregistrés dans le registre foncier. Un bon notaire est en mesure de préparer les documents nécessaires lors de la vente. Celui-ci saura remplir correctement les formulaires de vente, tout à fait conforme aux accords entre l’acheteur et le vendeur, sans omettre aucun point. Il assura également la conformité de tous les payements de taxes et frais de la vente et de l’achat. Un notaire sera généralement recommandé par les autorités compétentes ou par l’agent immobilier lui-même qui a déjà un notaire avec lequel il travaille régulièrement. Pour les avocats, la prestation peut varier selon l’avocat lui-même, soit l’honoraire est payée en forfait global, soit elle est acquittée en forfait mensuel. Les frais d’un notaire sont souvent fixés à l’avance et l’honoraire est forfaitaire.